#MamanMTL, bien-être, Bloggers, conciliation travaille famille, Docteure Maman, enfants, entre mamans, Entreprise à la maison, famille, lien parent enfant, maman, maman au travaille, Maman Montréal, Maman MTL, mamanpreneur, mamentrepeneur, mère, mompreneur, Nadine Blanchette, quarantaine, Uncategorized Congé de malade, entrepreneur, Malade, Pneumonie, Propriétaire d'entreprise, Repos, Tomber malade, Travail à la maison

MAMAN, FEMME, ENTREPRENEURE… ET MALADE !

Je ne tiens nullement à faire pitié ici et encore moins à avoir l’air de me plaindre. C’est juste une réalité, tout simplement. On le dit souvent qu’une maman n’a pas le droit d’être malade, car on n’a pas vraiment de temps d’arrêt dans notre rôle de maman. Pourtant, il nous arrive de tomber malade, de tomber au combat contre les germes et les bactéries… vos savez a plus populaire, mais dont on hésite même à prononcer le non… la gastro !

En fait, je n’ai pas eu la gastro, je ne parlerai pas plus de ce sujet ici. Mais, oui vous comprenez bien évidemment que je suis tombé malade. Mais, le fait est que ce n’est pas uniquement la maman qui est tombée malade, mais la femme aussi, l’amie confidente, et l’entrepreneure que je suis. Tombé malade quand on est une maman relève déjà d’un gros défi. Car on doit malgré tout être là pour nos enfants, assurer leur bien-être, et continuer à faire rouler le train-train au quotidien.

… mais si vous êtes entrepreneure en plus !

Être entrepreneur, ou travailleur autonome, ajoute une complexité au fait d’être malade. Car, nous n’avons pas de journée de maladie. Si on ne travaille pas, car on est malade, le travail ne se fait pas. Je suis donc tombé malade, rien de grave vraiment, mais une pneumonie couplée d’une bronchite et sinusite. La problématique est que pour guérir le meilleur remède est le repos. Je n’ai pas écouté ce conseil, j’ai persisté à travailler afin de répondre aux mandats de mes clients.

Naturellement, le résultat a été d’être finalement littéralement au bout de mes forces, d’avoir complètement usé tout ce que j’avais d’énergie. Quand c’est ton enfant de 10 ans qui vient fermer ton ordinateur et te dire, tu t’en vas au lit maman… tu réalises que tu dois prendre soin de toi.

Pourquoi se pousser ainsi à la limite ?

Pourquoi je n’ai pas tout simplement arrêté ? Car je suis nouvellement à mon compte. J’ai lancé mon entreprise il n’y a pas tout à fait deux ans et aujourd’hui je me retrouve en pleine croissance. Je me disais que je ne pouvais pas dire à mes clients, à mes potentiels ou les nouveaux qui venaient de s’ajouter que j’étais malade et donc incapable de remplir le mandat. J’avais peur de perdre ma clientèle. Il y a aussi la réalité que si je ne travaille pas, je n’ai pas de revenu. Je n’ai pas de journée de maladie avec cette entreprise que je suis à bâtir.

Pourtant il est évident, et je le savais que plus je repoussais mes limites, plus j’allais demeurer longtemps malade. La guérison se fait avec les antibiotiques, mais si tu ne changes rien et ne te donnes pas une chance… tu vas juste demeurer malade.

Écouter le bon sens de mes enfants

Force est d’admettre est que j’ai dû écouter mon ti homme. Selon lui, tout le monde peut être malade et je ne suis pas Superwoman… bon, il a pété ma bulle, car je croyais qu’à titre de maman je pouvais m’attribuer certains super pouvoirs. Mais bon, que voulez-vous je suis juste une maman, humaine. (Vraiment pouiche !) J’ai donc commencé par appliquer son bon conseil et aviser ma clientèle d’un délai dans mes livraisons, car j’étais malade.

En toute honnêteté, j’aurais dû le faire ceci bien avant. Car aucun de mes clients n’a démontré un mécontentement, quel qu’il soit. Bien au contraire j’ai eu beaucoup de soutien et même des réprimandes. Ou d’avoir essayé de continuer au lieu de me reposer.

En fait, un client préfère nettement m’avoir à mon plein potentiel, mon cerveau nullement embrumé par de la congestion ou dans les vapes à cause de médications. Reposée et en santé, je livre le meilleur de moi. Mais en santé je suis aussi une bien meilleure maman.

La leçon apprise… car oui même une maman entrepreneure de plus de 40 ans peut encore apprendre. Je dois prendre soin de moi pour être une meilleure version de moi. Pour ma famille, pour ma clientèle, pour moi tout simplement.

  1. Excellente remarque! La vie te parle et maintenant tu l’écoutes!
    La prochaine fois, il faut essayer de l’écouter avant de tomber malade! 😛

    Merci pour l’article, j’espère que tu aideras d’autres mères à ne pas tomber dans le piège! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *