grand-mère, mamie, Nadine Blanchette

41 ans… et mamie !

Bon, il n’y aura pas de suspense ici tant au sujet de cet article. J’ai donc appris tout récemment que je serai mamie… indirectement. La plus vieille de mon conjoint deviendra maman à l’âge de 19 ans. Comme je connais ma grande fille depuis qu’elle n’a que 2 ans, je deviens donc mamie par alliance, mais mamie malgré tout !
Même en 2017, si on nous demande de décrire l’image d’une mamie, mémère ou grand-maman vous obtiendrez à tout coup encore la gentille petite dame à la chevelure blanche bouclée au reflet bleu avec sa veste sur ses épaules, un mouchoir toujours prêt dans le revers de sa manche et un travail de crochet ou de tricot jamais bien loin.
Je me sens réellement loin de cette image. Ou alors, je dois changer de cercle d’amies, car cela signifie qu’elles ne sont vraiment pas franches, avec moi !
Oui, apprendre qu’elle a fait le choix de devenir maman si jeune a été un dur coup. J’ai eu la franchise de lui dire. Mais j’ai aussi eu l’ouverture d’esprit, bien difficile je l’admets, de lui dire que je soutiendrai toujours ces décisions sans la juger. C’est certain que je vais avoir mon 5 sous à mettre ici, vous devez commencer à me connaître tout de même à travers mes écrits. Mais sommes toute, jamais je ne rejetterais ma grande fille, pour son choix ou ne lui ferai de sermons longs de 20 pages.
Je serai la première à la défendre devant les jugements et les critiques dont elle sera victime c’est bien évident. Mon désir est plus que tout celui de la voir heureuse et de continuer de la voir s’épanouir pour devenir la belle jeune femme qu’elle ait.
Alors la mamie que je suis, n’apprendra pas à tricoter (de toute façon je le fais déjà depuis belle lurette), je ne mettrai pas de petits mouchoirs dans le revers de ma manche, mes poches de jeans déchirés sont super pour ça, je n’aurai pas de travail de crochet à la portée de la main j’ai assez de mon cellulaire qui m’occupe.
Car qu’on se le dise la mamie d’aujourd’hui, elle est jeune, elle est moderne, elle est authentique et aussi vraie que celle qui nous donnait en cachette des caramels durs.
Mamie aujourd’hui, ouais, et puis ?
Après tout, mamie n’est qu’un titre qui s’ajoute à ma liste : fille, sœur, conjointe, blonde, mère, entrepreneure, amie, et maintenant aussi mamie. Je vais donc assumer avec fierté ce titre de mamie. Celle qui collectionne les souliers au lieu des bibelots de porcelaine, qui joue à la PS4 pour finir le dernier Lara Croft au lieu d’allez jouer au bridge et je continuerai à porter mes jeans déchirés au lieu de revêtir la petite laine.

Mais, je suis surtout celle qui a bien hâte de voir le bout de nez à ce joli poupon, souhait si cher à ma grande fille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *