#MamanMTL, camp de jour, été 2017, Nadine Blanchette

Les camps de jours sont-ils nécessaires? – Le jour où j’ai fait un pied de nez au camp de jour

Je viens de prendre une décision que j’ai mûrement réfléchie avec mon mari, et pourtant je me demande malgré tout si nous avons bien fait. Cette année nous avons pris la décision de ne pas envoyer les enfants en camp de jour.
À la base la décision a été prise du fait que nous ne bénéficions plus d’un tarif préférentiel, que nous n’avons plus accès à un horaire flexible (demi-semaine par exemple), et que le tarif à fortement été haussé. Avec le recul on s’est aussi dit que je suis devenue entrepreneure, avec mon entreprise à la maison, afin d’être plus présente pour nos enfants et leur offrir une meilleure vie au quotidien.

« Un camp de jour répond-il à cet objectif que nous nous étions fixé de profiter de nos enfants, de les voir grandir et d’être plus présent pour eux ? »

Mon garçon était au départ déçu de cette décision, car qu’est-ce qu’il allait faire cet été ? Ces amis étant au camp de jour. J’ai donc fait la liste de tout ce qu’il sera possible pour lui de faire. Et tout ce dont il pourra profiter aussi.
L’école représente une routine très stricte, et les enfants sont tout aussi épuisé que nous parents de cette routine. On a tendance à oublier que les déprimes ou burn-out sont tout aussi présents de nos jours chez nos enfants que chez l’adulte. Ainsi, un arrêt pour la période estivale représente donc que l’on sort de cette routine où nous sommes continuellement à la course et à la recherche de temps.
Pour mon petit homme et ma petite princesse, voici les points qu’ils ont retenus :
1.     Dormir le matin sans réveil-matin pour bousculer ! Ce qui signifie pour nous parents des enfants reposés et donc nettement plus à l’écoute. On ne parle pas de laisser faire la grâce matineuse tous les jours. Mais admettons qu’un réveil à 7 h 30 ou 8 h est nettement mieux que le levé à 5 h 45 avec ensuite une course effrénée pour la routine du matin avant les cours.
2.     Ouste la routine — au jour le jour ! C’est évident que nous avons certains jours de bien déterminé pour des choses à faire et nous avons nos semaines réelles de vacances. Mais nous pourrons ainsi sortir au parc, profiter de la piscine, jouer avec les amis au hockey dans la rue, faire des randonnées de vélo. Je vais devoir bien entendu gérer bien différemment mon horaire d’entreprise, mais au profit de temps de qualité avec mes enfants et de plaisir assurés et renouvelés pour eux.
3.     Nouveau plaisir — aventure & découverte. Papa ayant un emploi qui l’amène souvent à voyager nous pourrons le suivre et ainsi découvrir de belles villes. Au lieu de nous ennuyer de son absence, nous allons le suivre et découvrir de nouvelles destinations comme Halifax, Val-d’Or ou Ottawa. Comme mon emploi est « virtuel » moi il me suffit d’un ordinateur et d’une connexion wi-fi… les enfants eux de savoir qu’ils suivront ainsi leur papa ils comptent déjà les jours !
4.     Bateau, bateau, j’ai un beau bateau… bateau rouge sur un océan bleu. Propriétaire d’un joli bateau, de style « open deck », je ne parle pas d’un yacht ici la ! Mais un beau bateau que nous sortons généralement que les week-ends l’été… sera mis à l’eau nettement plus souvent. Ce qui signifie beaucoup pour nos petits matelots dans l’âme !
5.     On va chez grand-papa et grand-maman ! On dira ce que l’on veut la connexion naturelle qu’il existe entre des petits-enfants et des grands-parents ça ne s’invente pas et ça ne s’explique pas. De savoir qu’ils pourront passer quelques jours au courant de l’été avec leurs grands-parents a rendu mes enfants très heureux. Passez du temps dans le gros garage, ou encore pour regarder un bon vieux film collé-collé. Manger de la bonne nourriture et être gâté pourri.

De mon côté. La maman en moi hésitait malgré tous ces bons points. Mais après discussion avec les mamans de l’arrêt d’autobus, avec mes voisines, avec les mamans des amis… bien savez-vous quoi ? nous ne serons vraiment pas seuls à la maison cet été. Notre quartier va résonner de rires d’enfants, de bicyclettes et de partie de hockey improvisé au miteux de la rue.
Ce sera un véritable retour aux sources et un plaisir d’être avec mes enfants. Bon été !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *