#MamanMTL, décorations, maison, Nadine Blanchette, rénovation

La joie ?!…des rénovations

Soyons parfaitement honnêtes, tout projet de rénovations débute dans l’extase, l’excitation. On se fait des plans, on pense à ce que nous allons changer, comment nous pourrions le modifier, l’agrandir, et tout le branle-bas de combat débarque alors dans ta vie !
Et là je parle ici par expérience ! Car je suis maman entrepreneure à la maison. Mon bureau qui prenait un coin de la table de cuisine gênait à la beauté de notre décor de salle à manger et je m’éparpillais un tout petit peu je l’avoue. En plus, faire du travail sur une table de cuisine ne me laissait pas l’impression de réellement être productive. Purement un état d’esprit, mais un bel argument à jouter quand on veut avoir son bureau.
Le tout a vite déboulé. On bouge un mur pour mettre mon bureau dans un coin du sous-sol. Mais pour réaliser cette étape, on coupe l’électricité… Là on fait une pause ici. Pas juste dans la lecture, mais dans les travaux aussi. Nous sommes en novembre et on doit cesser les travaux faute de temps. J’ai un conjoint tout simplement formidable, mais qui voyage beaucoup dans le cadre de son emploi.
Résultat, j’ai mon bureau, ou du moins j’ai mes murs avec une couche de peinture et le fil de ma lampe qui descend du plafond. Par contre, pas de chauffage ni d’électricité. Sans commentaires. On repousse, car les fins de semaine sont de plus chargées avec les tournois de hockey de notre beau petit gardien de but, ou encore les répétitions de danse de la plus petite. Vient la période des fêtes… on a toute l’idée de génie de dire : on va avancer dans les travaux durant le congé des fêtes. Mais oui toi ! Comme si on avait le temps de faire ceci entre le souper chez la parenté à gauche et à droite, les soupers d’amis, les dépouillements d’arbre de Noël, alouette gentille alouette.
Bon entre temps, je l’admets, j’ai du moins récupéré le chauffage et l’électricité. Mais pas de lumière au-dessus de mon bureau. Je branche une lampe d’appoint et ma lampe de sel pour travailler… je parle au présent, car nous sommes en mai et c’est toujours d’actualité.
Nous sommes donc à 6 mois du début de notre idée qui était à l’origine, sommes tout, très basiques. Mais qui a pris de l’ampleur avec les semaines et les mois qui se sont écoulés. De l’idée d’origine où je récupérais la chambre de notre plus vieux maintenant en appartement au plan actuel où nous déplaçons des murs afin de mieux positionner mon bureau, agrandir une future salle familiale et cinéma maison, revoir la salle de lavage pour une meilleure organisation. Entre tout ceci, nous avons eu un mur de briques fraîchement installés avec fierté par mon mari qui s’est écroulé durant une nuit… sérieusement le bruit qui a résonné du sous-sol au deuxième étage a été atroce. Ce qui a provoqué des dégâts au mur, des pourparlers avec l’entreprise des briques et du système d’adhésion. 
Puis nous avons eu l’arrivée d’une jolie fourmilière sous les escaliers qui se faufilait par un tout petit interstice laissé lors de la construction. On retarde les avancements et on doit voir à ces intrus bien indésirables. Ce faisant… coup de génie. Étant déjà dans les travaux au sous-sol… et si on finissait aussi l’escalier ? Nous pourrions récupérer l’espace vide sous celle-ci pour un rangement des vêtements saisonniers ainsi que des surplus que nous avons tous (papiers hygiéniques, essuie-tout, et ainsi de suite).
Par contre, il faut avouer que j’adore planifier ce petit projet devenu bien grand. Et les seuls coupables de ceci c’est nous. Choisir la thématique, le style que nous cherchons à faire sortir, dénicher des articles de décoration, déterminer les teintes et couleurs et des heures passées à farfouiller sur Pinterest afin de dénicher ces multiples idées et inspirations.
Ouh, pas toujours bon… car les rénovations ont monté du sous-sol au premier étage. J’ai une nouvelle lampe suspendue pour mon salon. Elle est bien déballée, mais j’ai mal estimé l’installation d’un nouveau luminaire avec de l’électricité. Le conjoint va donc découvrir un ajout à ces menus travaux de rénovation dont la liste continue à s’allonger. Ah oui, et ce que j’ai trouvé comme idée, afin de transformer les garde-robes des enfants en coin de lecture… Ce sera génial.
… oui, on a maintenant regardé la possibilité de faire appel à un entrepreneur en rénovation afin de venir nous donner un coup de main. Car, avouons-le, nous avons réellement perdu le contrôle de notre petit projet pour mon bureau. Une designer viendra aussi nous conseiller, une fois arrivée à cette étape.

D’ici là je fais la promesse de ne pas penser à d’autres petits trucs qui serait intéressant à envisager… comme agrandir la douche avec un fond en pierre de rivière ou commencer à regarder l’aménagement de la cour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *